Tunisie: »Le Scalpel »de Kamel Riahi,sous la censure saoudienne

Le roman tunisien « Le Scalpel » a été interdit par les autorités saoudiennes. Kamel Riahi, écrivain de ce roman, nous informe qu’il vient d’apprendre que les 934737_10151658002159874_1885832161_nexemplaires de son roman sont interdits dans le territoire saoudien, et ce depuis un mois selon son distributeur officiel.
Contacté par Tekiano, Kamel Riahi précise que « depuis la dernière édition de la foire internationale du livre de Tunis 2012, des rumeurs concernant cette interdiction circulaient déjà. Mais « je ne suis pas surpris car les autorités saoudiennes ont l’habitude de censurer beaucoup de livres bien avant mon roman. Mon roman représente une menace pour eux car il expose l’extrémisme wahhabisme qui mène au crime ».
Puis l’auteur tunisien d’ajouter : « Ce roman a été censuré pendant l’ère de Ben Ali et j’ai dû quitter le pays vers l’Algérie. Je crois que l’histoire des armes à feu qui menaçaient les femmes ou les obliger à porter le voile et essayaient d’intimider les activistes des droits de l’homme et des libertés est de retour avec l’assassinat de Chokri Belaid ».
Rappelons que « Le Scalpel » a été édité pour la première fois en 2006 et a été censuré pendant l’ancien régime de Ben Ali. Toutefois, sous la pression médiatique internationale, Kamel Riahi avait réussi à remporter le Comar d’or en 2007, le prix du concours littéraire Beyrouth 39 en 2009, et a été également choisi parmi les cinq meilleurs romanciers du prix Booker, durant deux éditions successives.
Tekiano

 

A propos kamelriahi

KAMEL RIAHI Kamel riahi: tunisian novelist and journalist , born in 1974. He works as a cultural correspondent for prominent universal broadcasting including; newspapers, televisions and news agencies. He worked as the head of translation department at Arab Higher Institute for Translation in Algeria .In 2010, he returned to Tunisia where he joined the ministry of culture and took charge of the cultural panel in important spaces in the Tunisian’s capital. In 2007, got the “Golden Alcomar” prize to the best novel named “the scalpel” in Tunisia.In 2009 he was the only winner in “the Beirut 39” literary contest organized by high festival foundation to choose only 39 best arab novelists .One of the best five writers under the age of forty selected to participate in “the Bouker’s competition for two rounds. He issued a set of literary and monetary books such as; “Gulls memory” , “Stole my face” , “the scalpel” , “the gorilla” , “the movement of narrative fiction and it’s climate” and “thus spoke Philippe lejeune” and “the novel writing of wasiney al aaradj”.Some of his works have been translated into French,English,Italian,Hebrew and Portuguese languages.
Lien | Cet article a été publié dans news أخبار الكاتب, Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tunisie: »Le Scalpel »de Kamel Riahi,sous la censure saoudienne

  1. Rayyart dit :

    A great writer and a fine artist ! thanks for the beautiful and accurate painting of the tunisian society and the human soul …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s